Audi smart grid

Réseau intelligent smart grid : Audi s’y met aussi

La production d’électricité est un enjeu majeur pour les transports du futur. Comme solution, plusieurs constructeurs, dont récemment Audi, communiquent sur un système « smart grid ». Il s’agit d’un réseau électrique domestique intelligent reliant à la fois panneaux solaires, maison, voiture(s) et batteries. Avec son Smart Energy Network, Audi compte bien se faire une place sur ce marché.

Une consommation future qui pose problème

La part des voitures électriques ne va cesser d’augmenter sur le marché automobile à l’avenir. Pour répondre à cette évolution (et cette consommation), il va falloir changer nos habitudes et notamment en matière d’électricité. Autant de voitures électriques en circulation vont forcément pousser à la réflexion au sujet de la production d’énergie. Surtout que l’usage de la voiture électrique est dit écologique alors que l’électricité provient souvent des centrales nucléaires.

Réseau intelligent smart grid : Audi s’y met aussi
4 (80%) 1 vote
Les solutions pour que cette énergie soit durable proviennent de sources naturelles comme le soleil ou encore le vent. Faute d’installer facilement des éoliennes dans un jardin, l’alternative adoptée par beaucoup est l’ajout de panneaux photovoltaïques.

Audi se penche sur son propre smart grid

Le projet Smart Energy Network d’Audi est une idée de smart grid utilisant les propres voitures électriques e-tron de la marque. Un smart grid est un concept réel visant à réguler de manière intelligente l’électricité entre consommateurs et producteurs. Cela permet aussi d’équilibrer les sollicitations du réseau public et donc d’éviter les surtensions. Le Smart Energy Network (développé avec l’aide de la société Ampard) propose un système de stockage domestique d’énergie. Ici, le particulier n’est plus seulement consommateur d’énergie, il est aussi producteur et peut même stocker l’électricité mais tout cela se doit d’être géré correctement.

Audi électrique

L’idée prend donc la forme d’une batterie domestique alimentée par les panneaux solaires sur le toit d’une habitation par exemple. Audi veut proposer une véritable « centrale électrique virtuelle » venant en complément d’une simple borne de recharge qui ne peut stocker l’énergie. Les batteries du véhicule peuvent même être utilisées dans le stockage et la distribution d’électricité pour les besoins de l’habitation.

Le foyer a alors l’opportunité de devenir auto-alimenté permettant alors de répondre aux besoins de la voiture et de la maison. Cette installation réduit aussi la dépendance électrique des foyers envers le réseau d’énergie public. L’expérience a pour le moment lieu en Allemagne à Ingolstadt et à Zurich en Suisse.

La plupart des constructeurs déjà sur le coup ?

Audi n’est pas le seul à développer ces produits et services pour ce marché. Tesla est déjà présent avec son Powerwall. Véritable alternative pour une consommation durable d’électricité, ce type d’installation a aussi un coût qui devrait diminuer à l’avenir. Chez cette marque premium, le Powerwall est facturé 6 870 euros. Les autres acteurs du marché y travaillent également comme Renault avec son Renault Energy Services, Nissan ou encore Mercedes.

Difficile d’être acteur de la voiture électrique sans se pencher en effet sur ce sujet. L’usage de l’automobile va changer et les constructeurs se doivent de proposer de nouveaux services comme celui-ci. Outre le smart grid, la voiture autonome mais aussi la location partagée feront partie des tendances à venir.

Crédit images : Audi