Nissan Leaf

La nouvelle Nissan Leaf en a dans les batteries !

La pression est forte sur les épaules de Nissan. La marque japonaise vient en effet de remplacer la Leaf de première génération et espère au moins égaler les performances de son aînée. Pour cela, Nissan a presque tout améliorer et a même affiné le style général pour en faire une voiture plus passe-partout.

La Leaf 2 va-t-elle faire mieux ?!

La Nissan Leaf est tout simplement LE symbole des voitures électriques de ces dernières années. Écoulée à plus de 300 000 exemplaires, la première génération est apparue en 2010. Le leadership actuel de la Renault Zoé découle d’ailleurs nettement de l’expérience de ce modèle de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

La nouvelle Nissan Leaf en a dans les batteries !
5 (100%) 1 vote
Renouveler un tel modèle n’est donc pas une tâche facile et repose principalement sur la mission de tout améliorer techniquement. Enfin presque tout puisque la Leaf 2 utilise encore plusieurs composants de la première génération. C’est le cas par exemple du châssis mais aussi du moteur.

Nissan Leaf

Des batteries d’une plus grande capacité

Nissan s’est fortement concentré sur l’amélioration de ses batteries toujours assemblées par AESC. Sur la Leaf 2, les batteries Lithium-ion évoluent en densité (+67%) pour amener une capacité globale de 40 kWh (contre 30 sur la Leaf « 1 »). Les batteries sont implantées sous le plancher ce qui pousse les passagers à avoir un positionnement légèrement surélevé.

Pour recharger la bête, 8 heures sont nécessaires sur une borne de 6 kWh et 21 heures sur secteur. La solution la plus efficace reste la recharge rapide qui pousse la performance à 40 minutes pour apporter 80% d’autonomie.

Concernant cette dernière, Nissan avance la possibilité de parcourir 370 kilomètres. Ce qui reste dans la moyenne des voitures de cette catégorie. D’ici quelques mois, une nouvelle version est même prévue avec une capacité passant de 40 à 60 kWh. L’autonomie devrait alors grimper à 560 kilomètres.

Si vous préférez plutôt la sportivité, une déclinaison Nismo est même prévue ! Enfin, au salon de Tokyo 2017 il ne s’agissait que d’un concept mais tout pousserait à croire d’une prochaine entrée sur les lignes d’assemblage. Elle devrait alors proposer des accélérations électrisantes quitte à venir concurrencer Tesla…

Nissan Leaf

Un style et des performances largement revus

La Nissan Leaf 2 voit sa ligne s’assagir. Si la première génération était vue comme une voiture faite pour montrer sa différence, le second modèle adopte un design collant davantage aux standards des voitures thermiques. D’ailleurs certains de ses traits rappellent la dernière petite Micra.

Le moteur de la Leaf 2 développe 150 chevaux (contre 109 pour l’ancienne Leaf) et 320 Nm de couple. De quoi pousser la petite nippone sur l’épreuve du 0 à 100 kilomètres par heure en sept secondes.

Technologie e-Pedal, c’est quoi au juste ?

L’une des grosses nouveautés de cette Leaf 2 est l’introduction de la technologie e-Pedal. Ce mode permet de conduire avec une seule pédale. Il est directement relié au système de freinage régénératif. Concrètement, la seule pédale permet d’accélérer, mais lorsqu’un ralentissement intervient, il suffit de relâcher celle-ci pour freiner jusqu’à l’arrêt total. Cette technologie permettrait, selon la marque, de répondre à la plupart des freinages dont les usagers font face.

Côté tarif enfin, comptez 33 900 euros. Prix auquel il faut retirer les 6 000 euros de bonus écologique de l’État.

Crédit images : Nissan