Kona electric

Une batterie de 64 kWh pour le Hyundai Kona electric

Un deuxième modèle totalement électrique arrive dans la gamme Hyundai. Le Hyundai Kona se pare, comme la Ioniq, d’une version rechargeable 100% électrique. Deux modèles sont proposés avec surtout une variante de 64 kWh.

La course électrique est lancée pour Hyundai

Une batterie de 64 kWh pour le Hyundai Kona electric
5 (100%) 2 votes
Hyundai n’est pas à la traîne en matière de voiture électrique. Après la berline Ioniq disponible en hybride, plug-in hybride et électrique, c’est au tour du petit Kona de passer par la case électrification. Hyundai a profité du salon de Genève pour dévoiler son crossover SUV urbain.

Au programme, Hyundai propose deux versions avec une entrée de gamme d’une capacité de 39,2 kWh. La puissance de son moteur délivre 99 kW soit 135 chevaux. La marque avance 167 km/h en vitesse maximale et un 0 à 100 kilomètres par heure en 9,3 secondes. En désignant cette version par la dénomination 39,2 kWh, Hyundai parle ici de la capacité de la batterie capable de parcourir 300 kilomètres selon ses données. Avec le chargeur fourni de 7,2 kW, le Kona electric peut se recharger en 6h10.

Kona electric

Le Kona electric surtout dans une version à 470 km d’autonomie

Le modèle le plus attractif en termes d’autonomie est le Kona « Long Range » avec une batterie de 64 kWh et 204 chevaux. Avec cette hausse de capacité, il est alors capable de rouler jusqu’à 470 kilomètres. Une bonne performance qui rentre dans le rang des dernières voitures électriques mais restant forcément en-deçà des fameuses Tesla beaucoup plus chères.

La recharge peut s’effectuer via le même chargeur cité plus haut et malheureusement il faudra plutôt compter sur 9h40 pour refaire le plein d’électricité. En revanche, avec un chargeur rapide pouvant chiffrer jusqu’à 100 kW, la batterie pourra se recharger à 80% en à peine une heure. La hausse de l’autonomie a donc son point faible tandis que les performances s’améliorent avec un 0 à 100 abattu en 7,6 secondes.

Les batteries du Kona electric sont positionnées sous le plancher ce qui permet de proposer un coffre de 332 litres. À titre de comparaison, le Kia Soul EV avance 340 litres.

Kona electric

Le petit frère de la Ioniq

Hyundai adopte la même stratégie que sur sa Ioniq pour distinguer la version électrique de la thermique. Le modèle 100% électrique opte pour une calandre pleine là même où se situe la trappe pour se brancher. Il faut dire que les demandes d’air frais ne sont pas les mêmes sur une voiture électrique.

Plusieurs modes de conduite sont proposés à savoir confort, sport, eco, et eco +. Chaque utilisation sélectionnée influe directement sur l’autonomie et il faudra donc bien anticiper ses trajets pour ne pas tomber à court de courant.

Malheureusement, même à Genève Hyundai n’a pas souhaité officialiser les tarifs du Kona electric. Nous connaissons en revanche sa date de commercialisation et il faudra attendre juillet 2018.

Quels concurrents pour ce Kona electric ?

Les rivaux de ce Kona ne sont pas encore nombreux car ce marché reste naissant. Parmi les petits crossovers urbains il faut donc compter sur le Kia Soul EV. Pour des modèles du même gabarit mais un peu moins hauts sur pattes, il y a toujours la Nissan Leaf, la Volkswagen e-Golf mais aussi et encore plus petites les Renault Zoe et BMW i3.

Crédit illustrations : chargeur-batteries