voiture électrique

La voiture électrique (bientôt) au prix d’une thermique

La progression du marché des voitures électriques suit son cours. Les modèles et les ventes s’enchaînent et cela ne devrait pas s’essouffler dans les années à venir si l’on en croit les prémonitions d’un grand média anglophone…

Le déploiement des voitures électriques est en marche

Presque tous les grands constructeurs s’intéressent de près ou de loin à la voiture électrique. Même si cette solution n’est pas des plus écologiques dans sa fabrication à cause notamment de l’extraction des métaux rares, la machine est lancée. Le marketing des grandes marques et les gammes s’adaptent déjà et il sera difficile d’y échapper.

La voiture électrique (bientôt) au prix d’une thermique
4.8 (95%) 4 votes
Ce marché s’élargira de plus en plus au détriment des voitures thermiques et surtout, sur le court terme, des diesel. Pour rendre cela réalisable il faudra forcément que le coût des voitures électriques diminue pour les particuliers. Ce type de véhicule coûte en effet encore plus cher qu’une voiture thermique même en profitant du bonus écologique de l’état.

voiture électrique

Bientôt une voiture électrique plus abordable qu’une thermique ?

La donne va changer entre thermique et électrique à la manière de l’équilibre qui se joue en ce moment entre essence et diesel. Les voitures électriques vont en effet atteindre dans quelques années un tarif équivalent à celui de l’achat d’une voiture essence ou diesel.

Bloomberg New Energy Finance nous annonce même une date (à prendre tout de même avec des pincettes). L’équilibre serait prévu pour 2024. Dans 6 ans donc nous pourrions nous rendre en concession et constater qu’une citadine essence coûte le même prix qu’une électrique. Mieux encore (pour les partisans de la voiture électriques du moins), les modèles ne rejetant aucune émission en roulage devraient même coûter moins cher dès 2025.

Une telle déclaration prend appui sur le cours des matières premières et la fabrication à grande échelle. En termes de voiture électrique, l’un des éléments les plus onéreux est la batterie. Elle représente près de 4/10ème du prix d’une voiture électrique. La technologie la plus répandue étant la batterie au lithium-ion, Bloomberg s’est basé sur la tendance actuelle de ses prix pour faire ses prévisions.

Grâce à l’économie d’échelle et à la recherche constante dans ce domaine, c’est le tarif global d’une batterie qui voit sa courbe diminuer. Et qui dit batteries plus abordables, dit forcément voitures électriques moins coûteuses en concession. La même source avance que le prix des batteries pourrait avoir diminué de 67% d’ici à 2030.

Pour que ces estimations se réalisent, il faudrait :

  • Qu’aucune flambée des prix ne soit constatée jusqu’à cette date
  • La recherche et le développement de ces batteries se poursuivent
  • Une augmentation de la demande pour les voitures électriques
  • une hausse des moyens de production de ces composants

Ne surtout pas louper le train des batteries

La fabrication des batteries est un enjeu crucial pour les années à venir surtout dans le secteur de l’automobile. Les constructeurs mais aussi les pays en ont conscience. Voilà pourquoi l’Europe appelle à un Airbus des batteries pour venir se rapprocher de la Chine et des États-Unis déjà en avance dans ce secteur.

Pour y parvenir, des unités de production de batteries doivent pousser sur le Vieux Continent. La plus grande usine de batteries d’Europe a déjà prévu de poser ses valises en Suède via la société Northvolt.

Crédit images : chargeur-batteries.com